Osheaga: une hausse du coût des billets injustifiée?


Au moment où Osheaga s’apprête à battre son plein au parc Jean-Drapeau, certains festivaliers déplorent l’importante hausse du coût des billets qui remet en question leur participation au festival.

Entre 2012 et 2016, le coût des passes de trois jours pour assister à Osheaga est passé de 217 $ à 320 $, soit une augmentation de 47 %. La facture a notamment augmenté de 35 $ seulement entre 2015 et 2016. Une hausse que la festivalière Sarah Hotte-Bélanger, qui fréquente assidûment Osheaga depuis 2013, ne trouve pas tout à fait justifiée. «Je comprends que le festival soit de plus en plus populaire et que les gens sont prêts à payer, souligne-t-elle. Par contre, le calibre des artistes est presque toujours le même, alors je ne comprends pas pourquoi on paie plus cher.»

Le vice-président aux concerts et événements d’Evenko et fondateur d’Osheaga, Nick Farkas, croit que cette hausse n’est pas substantielle. «Les prix n’ont pas augmenté tant que ça. Tous les billets de tous les concerts ont beaucoup augmenté depuis quelques années», affirme-t-il. À son avis, c’est le dollar canadien faible qui cause beaucoup de maux de tête aux organisateurs de festivals. «Les artistes veulent être payés comme aux États-Unis. Quand le dollar baisse et que tu veux continuer à avoir un bon “line-up”, ça coûte cher», note-t-il.

Plus élevé qu’ailleurs

Même si Osheaga est bien moins cher que certains de ses compétiteurs américains, il reste le festival de musique d’envergure le plus dispendieux du Québec. Heavy Montréal et ÎleSoniq, qui prennent aussi place au parc Jean-Drapeau, ne demandent respectivement que 149,50 $ et 180 $ pour une passe de deux jours. Le festival WayHome en Ontario, un événement semblable à Osheaga qui se déroule du 28 au 30 juillet avec des têtes d’affiche comme Arcade Fire et LCD Soundsystem offre plusieurs blocs de vente de billets, qui font varier le prix de la passe de trois jours entre 209 et 279 $.

Une des options les moins dispendieuses demeure le Festival d’été de Québec, qui ne demande que 90 $ pour 11 jours de spectacle. Les organisateurs d’Osheaga n’ont pas répondu aux demandes d’entrevues et d’informations concernant les raisons derrière ces disparités.

Un public fidèle

Même si la hausse est substantielle, plusieurs festivaliers sont prêts à débourser autant d’argent qu’il le faudra pour assister à l’événement. «J’ai considéré ne pas aller à Osheaga, mais je suis trop un passionné de musique pour risquer de rater ça. C’est un événement marqué sur mon calendrier et pour lequel je trouve un budget», explique Adama Diop, qui fréquente le festival depuis 2012.

Or, les Montréalais semblent de moins en moins fréquenter le festival. En effet, les ventes réalisées à l’extérieur de la province ont augmenté de 64 % à 68 % cette année, avec un public composé à 16 % de festivaliers américains. Dans une entrevue accordée à La Presse, le vice-président exécutif et chef de l’exploitation chez Evenko, Jacques Aubé, avait affirmé que cela s’expliquait parce que «le Québec avait encore oublié d’acheter ses billets d’avance».

Une explication que les observations de Sarah Hotte-Bélanger tendent à contredire. «J’ai voulu acheter mon billet un mois d’avance, comme à toutes les années, mais le 15 juin il ne restait déjà plus rien, sauf la journée du samedi», explique-t-elle. La popularité croissante du festival, qui représente un bénéfice économique considérable pour la métropole, est toutefois un défi de plus pour les Montréalais qui souhaitent pouvoir en profiter.



Source

Deixe uma resposta

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

:shout: 
:cool: 
:blush: 
:confident: 
:mah: 
:darkmood: 
:TT-TT: 
:sweating: 
:paranoid: 
:whisper: 
:serious-business: 
:yum: 
:innocent: 
:relief: 
:nosebleed: 
:nomnom: 
:ouch: 
:ninja: 
:eyesonfire: 
:shy: 
:no-waigif: 
:want!: 
:burnt: 
:yo!: 
:high: 
:O_O: 
:zz: 
:brzzzzz: 
:omg-: 
:bouaaaaah: 
:x_x: 
:ohnoes: 
:again: 
:ignoring: 
:leaking: 
:meaw: 
:arr: 
:snooty: 
:want: 
:tagger: 
:sick: 
:slow: 
:music: 
:zombie: 
:evilish: 
:ohu!: 
:youseemtobeserious: 
:=): 
:scared: 
:on-fire: 
:secretlaugh: 
:hidden: 
:zZgif: 
:teeth: 
:wink: 
:=B: 
:yush: 
:XD: 
:onfire: 
:dizzy: 
:kaboom: 
:in-love: 
:nosepick: 
:gangs: 
:X3: 
:kiss: 
:indi: 
:whistle: 
:drunk: 
:disapointed: 
:angry: 
:^^: 
:boo: 
:real: 
:-_-: 
:faill: 
:tastey: 
:hmm: 
:yes: 
:shocked: 
:grin: 
:huh: 
:psychotic: 
:no: 
:beaten: 
:pissedoff: