«Boxing Day»: la folie des Fêtes se poursuit


Dernière mise à jour: 26-12-2015 | 18h41

MONTRÉAL – La plupart des boutiques et magasins de Montréal ont ouvert leurs portes à 13 h en ce samedi, lendemain de Noël, pour offrir aux consommateurs leurs rabais traditionnels.

Toutefois, dès 8 h, en matinée, un grand magasin de produits électroniques et informatiques du centre-ville de Montréal a devancé l’horaire et accueilli le public à la recherche d’aubaines.

Le premier de ses clients avait fait la file dès 23 h 30, vendredi soir.

Selon un sondage mené pour le Conseil québécois du commerce de détail, un Québécois sur trois prévoyait profiter des soldes d’Après-Noël.

Selon les données recueillies par la firme Observateur, une proportion de 52 % des consommateurs âgés de moins de 25 ans serait susceptible de faire des emplettes en ce jour emblématique.

Les produits les plus recherchés lors du Boxing Day seraient surtout le matériel informatique et électronique, suivis par les vêtements.

Toujours populaire

Avec l’essor du commerce en ligne qui offre des soldes 24 heures sur 24, le comportement des consommateurs s’est modifié, reconnaît le Conseil québécois du commerce de détail, mais la journée des soldes d’Après- Noël demeure populaire.

«C’est un événement encore prisé, a indiqué le président du conseil, Léopold Turgeon. Le consommateur a changé, il est en avance, il fait sa recherche en ligne avant d’aller magasiner.

Ça ne se traduit pas nécessairement par des ventes en ligne, mais le consommateur est déjà là en train de faire du lèche-vitrine.»

«C’est clair que le consommateur veut encore voir, sentir, toucher, a ajouté M. Turgeon. Il faut rappeler qu’au Québec, 95 % des achats se font encore en magasin.»

Et le fait que les grandes journées de soldes se sont multipliées, avec le Vendredi fou (Black Friday) et le Cyberlundi, constitue un avantage pour les consommateurs, qui ne se gênent pas pour en profiter.

Le porte-parole d’un grand magasin de produits électroniques est du même avis. «C’est sûr que quand on regarde les ventes en ligne on peut se poser la question, mais je peux vous dire que les gens recherchent encore ce genre d’événement, comme le Black Friday», a indiqué Rémi Sammoun, porte-parole du magasin Best Buy.

Aux Galeries de la Capitale, à Québec, nombreux étaient aussi les citoyens désireux de profiter de l’occasion.

«C’est mon premier Boxing Day, je vais en profiter car j’ai fait la comparaison avec le Black Friday et les prix ont baissé… » a dit un consommateur, avant que les portes du commerce où il faisait la file ne s’ouvrent.

«On peut sauver un peu d’argent, a commenté un autre, qui estime que le magasinage sur place est souvent plus avantageux que l’achat sur internet. Et en ligne on ne peut pas acheter avec les cartes-cadeau qu’on a reçues à Noël.»

Et plusieurs sont ressortis satisfaits de leur visite, comme cet homme qui affirme avoir économisé 100 $ pour l’achat d’un nouvel ordinateur. «Mon ordinateur a sauté la veille de Noël, alors on en a profité», a-t-il dit.

«On a trouvé ce qu’on voulait, une console PS4, a indiqué ce père de famille accompagné de son garçon. On a sauvé à peu près 100 $.»

Origines religieuses

La journée des soldes d’Après-Noël a des origines religieuses qui remontent à l’Angleterre victorienne du XVIIIe et XIXe siècle, selon l’historienne Évelyne Ferron, de l’Université de Sherbrooke.

«Le 26 décembre était la fête de St. Stevens, ou Saint-Étienne, dans l’Église catholique, a précisé Mme Ferron en entrevue à LCN. Du côté catholique, c’est resté une fête de célébrations à l’église, tandis que dans la tradition de l’Angleterre et de l’Écosse, on voulait alors prolonger les festivités de Noël et on a donc décidé d’en faire une journée de charité.»

Les fidèles déposaient à l’intention des gens nécessiteux des dons dans des boîtes, d’où l’expression anglaise de «Boxing Day». Ce n’est toutefois qu’à la fin du XXe siècle que cette journée a pris une allure commerciale.



Source

1 thought on “«Boxing Day»: la folie des Fêtes se poursuit”

Deixe uma resposta

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

:shout: 
:cool: 
:blush: 
:confident: 
:mah: 
:darkmood: 
:TT-TT: 
:sweating: 
:paranoid: 
:whisper: 
:serious-business: 
:yum: 
:innocent: 
:relief: 
:nosebleed: 
:nomnom: 
:ouch: 
:ninja: 
:eyesonfire: 
:shy: 
:no-waigif: 
:want!: 
:burnt: 
:yo!: 
:high: 
:O_O: 
:zz: 
:brzzzzz: 
:omg-: 
:bouaaaaah: 
:x_x: 
:ohnoes: 
:again: 
:ignoring: 
:leaking: 
:meaw: 
:arr: 
:snooty: 
:want: 
:tagger: 
:sick: 
:slow: 
:music: 
:zombie: 
:evilish: 
:ohu!: 
:youseemtobeserious: 
:=): 
:scared: 
:on-fire: 
:secretlaugh: 
:hidden: 
:zZgif: 
:teeth: 
:wink: 
:=B: 
:yush: 
:XD: 
:onfire: 
:dizzy: 
:kaboom: 
:in-love: 
:nosepick: 
:gangs: 
:X3: 
:kiss: 
:indi: 
:whistle: 
:drunk: 
:disapointed: 
:angry: 
:^^: 
:boo: 
:real: 
:-_-: 
:faill: 
:tastey: 
:hmm: 
:yes: 
:shocked: 
:grin: 
:huh: 
:psychotic: 
:no: 
:beaten: 
:pissedoff: