Alibaba: vitrine pour les entreprises canadiennes en Chine


Sirop d’érable, homard, bœuf et autres produits canadiens pourraient voir leurs ventes bondir en Chine avec le lancement d’un nouveau portail en ligne du géant du commerce électronique chinois Alibaba.

Le premier ministre Justin Trudeau en a fait l’annonce samedi à Hangzhou, aux côtés du richissime homme d’affaires Jack Ma, président et fondateur de l’entreprise Alibaba, le pendant chinois du populaire site Amazon.

La mise en ligne de ce «Pavillon du Canada» sur les sites de commerce électronique d’Alibaba offrira une nouvelle vitrine aux produits canadiens en les mettant en contact avec un bassin potentiel de 400 millions de consommateurs chinois.

En 2015, les sites de vente en ligne Tmall et Taobao Marketplace appartenant au groupe Alibaba détenaient ensemble près de 80 % du marché du commerce électronique chinois, soit l’équivalent de 600 milliards de dollars américains.

Si cette clientèle peut déjà se procurer en ligne des produits canadiens via ce site internet de ventes, elle pourra dorénavant avoir une meilleure idée de ce que les entreprises ont à leur offrir.

L’engouement s’est rapidement fait sentir chez la coopérative la Citadelle de Québec, spécialisée dans la vente de sirop d’érable. Présente depuis une quinzaine d’années en Chine, elle vient tout juste de faire son entrée sur le marché du commerce électronique avec l’inauguration de ce pavillon.

«Depuis le lancement, on a déjà vu des commandes qui sont rentrées, donc c’est instantané», lance le directeur des ventes de la coopérative, Philippe Leblanc, qui a fait le voyage de Québec à Hangzhou pour assister à l’annonce du premier ministre Trudeau au siège social d’Alibaba.

«On peut suivre ça en temps réel avec notre partenaire chinois», poursuit-il.

Si le marché de l’érable représente 1,5 million de dollars par année en Chine, il espère doubler ce chiffre d’ici deux ou trois ans.

Selon lui, la nouvelle plateforme va générer un achalandage de visiteurs sur le site et aider la coopérative à mieux faire connaître ses produits chez les consommateurs de cette deuxième puissance économique mondiale.

«Le sirop d’érable est encore un produit relativement méconnu pour le consommateur chinois, mais le pavillon canadien fait en sorte que le visiteur chinois va venir s’intéresser au «life style» canadien, voir le produit et avoir le produit disponible à l’intérieur de 24 heures», explique M. Leblanc.

Selon lui, la classe moyenne émergente en Chine représente un marché énorme pour les entreprises comme la sienne, où un pot de sirop d’érable peut se vendre jusqu’à cinq fois plus cher qu’au Canada en raison des frais de douane et de transport.

«C’est certainement le marché de demain», croit-il.

Le premier ministre Trudeau estime pour sa part que cette annonce vient «ouvrir l’accès à des petites et moyennes entreprises canadiennes à des centaines de millions de consommateurs en Chine et à travers l’Asie».



Source

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

:shout: 
:cool: 
:blush: 
:confident: 
:mah: 
:darkmood: 
:TT-TT: 
:sweating: 
:paranoid: 
:whisper: 
:serious-business: 
:yum: 
:innocent: 
:relief: 
:nosebleed: 
:nomnom: 
:ouch: 
:ninja: 
:eyesonfire: 
:shy: 
:no-waigif: 
:want!: 
:burnt: 
:yo!: 
:high: 
:O_O: 
:zz: 
:brzzzzz: 
:omg-: 
:bouaaaaah: 
:x_x: 
:ohnoes: 
:again: 
:ignoring: 
:leaking: 
:meaw: 
:arr: 
:snooty: 
:want: 
:tagger: 
:sick: 
:slow: 
:music: 
:zombie: 
:evilish: 
:ohu!: 
:youseemtobeserious: 
:=): 
:scared: 
:on-fire: 
:secretlaugh: 
:hidden: 
:zZgif: 
:teeth: 
:wink: 
:=B: 
:yush: 
:XD: 
:onfire: 
:dizzy: 
:kaboom: 
:in-love: 
:nosepick: 
:gangs: 
:X3: 
:kiss: 
:indi: 
:whistle: 
:drunk: 
:disapointed: 
:angry: 
:^^: 
:boo: 
:real: 
:-_-: 
:faill: 
:tastey: 
:hmm: 
:yes: 
:shocked: 
:grin: 
:huh: 
:psychotic: 
:no: 
:beaten: 
:pissedoff: