La croissance des exportations plus forte au Québec qu'au Canada


MONTRÉAL – La croissance des exportations sera plus soutenue au Québec que dans le reste du Canada cette année et l’aéronautique sera au cœur de cette progression.

Exportation et développement Canada (EDC) prévoit que les exportations seront en hausse de 5 % au Québec en 2016, soit plus du double que la cible prévue de 2 % pour le Canada.

Au Québec, la croissance s’appuie sur l’aéronautique, avec une prévision de hausse de 14 % de la valeur des produits exportés. La progression s’explique par les appareils CSeries que Bombardier doit commencer à livrer, à compter du deuxième trimestre.

Bombardier ne sera toutefois pas le seul catalyseur de la croissance de l’industrie aéronautique. «La performance éclatante du sous-secteur de l’équipement et des services appuie aussi l’augmentation des exportations québécoises», a expliqué Peter Hall, économiste en chef d’EDC, à l’occasion de la publication des dernières Prévisions à l’exportation d’EDC.

«Par exemple, la société CAE de Montréal a décroché cette année d’importants contrats pour la fourniture de simulateurs à la marine allemande et à l’armée de l’air américaine.»

Le secteur québécois des avions et des pièces d’avion devrait poursuivre son envolée en 2017, avec une croissance projetée de 8 %.

Les perspectives sont aussi «plutôt favorables» pour les industries des ressources, avec une croissance projetée de 4 % cette année et l’an prochain. À lui seul, le secteur des métaux, des minerais et des autres produits industriels représente près du quart de l’ensemble des exportations provinciales.

Malmenée ces dernières années, l’industrie forestière québécoise devrait aussi réaliser une belle performance, «surtout en raison de l’essor soutenu des mises en chantier aux États-Unis». La croissance est attendue à 4 % cette année et à 5 % en 2017.

Selon M. Hall, l’accélération de l’économie américaine profitera aux exportations du Québec.

«La vaste majorité des exportations québécoises prennent la direction du marché américain. Le dynamisme de l’activité aux États-Unis est assurément une bonne nouvelle pour les exportations de la Belle Province», fait valoir M. Hall, qui ajoute que l’avantage que confère un dollar canadien plus faible offre des occasions concurrentielles aux entreprises.

Au Canada

Dans l’ensemble du Canada, la croissance des exportations des biens de consommation (+ 14 %), de l’aéronautique (+13 %) et des produits de l’automobile (+10 %) sera contrebalancée par le ressac des produits de l’énergie (-14 %), des engrais (-5 %) et des produits chimiques et plastiques (-1 %). Ces trois derniers secteurs devraient toutefois «orchestrer un redressement» en 2017.

La progression des exportations en Ontario, qui abrite une économie diversifiée comme le Québec, devrait être de 7 %, selon EDC Canada.



Source

Deixe uma resposta

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

:shout: 
:cool: 
:blush: 
:confident: 
:mah: 
:darkmood: 
:TT-TT: 
:sweating: 
:paranoid: 
:whisper: 
:serious-business: 
:yum: 
:innocent: 
:relief: 
:nosebleed: 
:nomnom: 
:ouch: 
:ninja: 
:eyesonfire: 
:shy: 
:no-waigif: 
:want!: 
:burnt: 
:yo!: 
:high: 
:O_O: 
:zz: 
:brzzzzz: 
:omg-: 
:bouaaaaah: 
:x_x: 
:ohnoes: 
:again: 
:ignoring: 
:leaking: 
:meaw: 
:arr: 
:snooty: 
:want: 
:tagger: 
:sick: 
:slow: 
:music: 
:zombie: 
:evilish: 
:ohu!: 
:youseemtobeserious: 
:=): 
:scared: 
:on-fire: 
:secretlaugh: 
:hidden: 
:zZgif: 
:teeth: 
:wink: 
:=B: 
:yush: 
:XD: 
:onfire: 
:dizzy: 
:kaboom: 
:in-love: 
:nosepick: 
:gangs: 
:X3: 
:kiss: 
:indi: 
:whistle: 
:drunk: 
:disapointed: 
:angry: 
:^^: 
:boo: 
:real: 
:-_-: 
:faill: 
:tastey: 
:hmm: 
:yes: 
:shocked: 
:grin: 
:huh: 
:psychotic: 
:no: 
:beaten: 
:pissedoff: