Québec investit 175 M $ dans le projet minier Tata Steel


Louis Gagn

Dernire mise jour: 26-07-2016 | 18h52

Signe qu’il n’a pas encore perdu espoir de voir le Plan Nord prendre enfin son envol, le gouvernement Couillard a annoncé mardi qu’il investirait 175 millions $ dans le mégaprojet de mine de fer de Tata Steel à Schefferville, sur la Côte-Nord.

La contribution financière de l’État prendra la forme d’une prise de participation de 125 millions $ et d’un prêt de 50 millions $. Québec s’attend à ce que son investissement contribue à la création de «550 emplois de qualité» en plus de générer des «retombées considérables».

«L’appui à cet important projet vient confirmer notre volonté de stimuler la croissance de l’industrie minière québécoise, notamment sur le territoire du Grand Nord, et d’encourager l’exploitation de nos ressources de manière responsable», a souligné la vice-première ministre, Lise Thériault, lors d’une conférence de presse à Sept-Îles.

Tata Steel a déjà investi 1 milliard $ dans son projet de mine de fer à enfournement direct (DSO), qui prévoit l’extraction, le concassage, le lavage, le criblage et le séchage du minerai de fer. L’entreprise prévoit produire jusqu’à 6 millions de tonnes de minerai de fer par année.

En vertu d’une entente de partenariat conclue avec le gouvernement du Québec l’hiver dernier, Tata Steel s’est engagée à injecter un montant supplémentaire de 400 millions $ d’ici les deux prochaines années dans ses installations de Schefferville.

Préparer la relance

Alors que les cours du fer et de plusieurs autres minéraux sont à la baisse, le gouvernement Couillard poursuit ses investissements afin d’être en mesure de bénéficier d’une possible reprise des prix des métaux.

Par l’entremise de la Société du Plan Nord, Québec a récemment fait l’acquisition des installations portuaires de la minière Cliffs Natural Resources dans le secteur Pointe-Noire, à Sept-Îles, au coût de 66,75 millions $.

Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, a d’ailleurs tenu à mentionner que Tata Steel sera la première entreprise à utiliser ces nouveaux actifs.

M. Arcand s’attend à ce que la mine de fer de Schefferville contribue à la relance du Plan Nord, notamment en favorisant les activités de transbordement au port de Sept-Îles.



Source

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

:shout: 
:cool: 
:blush: 
:confident: 
:mah: 
:darkmood: 
:TT-TT: 
:sweating: 
:paranoid: 
:whisper: 
:serious-business: 
:yum: 
:innocent: 
:relief: 
:nosebleed: 
:nomnom: 
:ouch: 
:ninja: 
:eyesonfire: 
:shy: 
:no-waigif: 
:want!: 
:burnt: 
:yo!: 
:high: 
:O_O: 
:zz: 
:brzzzzz: 
:omg-: 
:bouaaaaah: 
:x_x: 
:ohnoes: 
:again: 
:ignoring: 
:leaking: 
:meaw: 
:arr: 
:snooty: 
:want: 
:tagger: 
:sick: 
:slow: 
:music: 
:zombie: 
:evilish: 
:ohu!: 
:youseemtobeserious: 
:=): 
:scared: 
:on-fire: 
:secretlaugh: 
:hidden: 
:zZgif: 
:teeth: 
:wink: 
:=B: 
:yush: 
:XD: 
:onfire: 
:dizzy: 
:kaboom: 
:in-love: 
:nosepick: 
:gangs: 
:X3: 
:kiss: 
:indi: 
:whistle: 
:drunk: 
:disapointed: 
:angry: 
:^^: 
:boo: 
:real: 
:-_-: 
:faill: 
:tastey: 
:hmm: 
:yes: 
:shocked: 
:grin: 
:huh: 
:psychotic: 
:no: 
:beaten: 
:pissedoff: