Parrainage de réfugiés


Les changements annoncés aujourd’hui aideront les Canadiens qui parrainent des personnes fuyant la crise en Syrie et en Iraq.

Les Canadiens disposent de trois différentes avenues pour parrainer des réfugiés :

  • Les signataires d’ententes de parrainage (SEP) – Les SEP sont des groupes qui ont signé des ententes avec le gouvernement du Canada pour parrainer des réfugiés. Il s’agit généralement de grands organismes bien établis, qui sont des partenaires de confiance en matière de réinstallation. Communiquer avec un SEP reconnu est le moyen le plus rapide et le plus facile de parrainer un réfugié au Canada; de nombreux SEP ont parrainé des réfugiés qui arriveront au pays bientôt et qui profiteraient d’un appui communautaire à leur arrivée. La liste complète des SEP est affichée sur le site Web de Citoyenneté et Immigration Canada (CIC);
  • Les groupes de cinq (G5) – Ces groupes sont formés d’au moins cinq citoyens canadiens ou résidents permanents, qui ont pris des dispositions et ont les ressources pour parrainer un réfugié vivant à l’étranger, afin de le faire venir au Canada (voir le document d’information « Réinstaller des réfugiés syriens plus rapidement – sans compromettre la sécurité » pour connaître les changements apportés aux exigences). Veuillez noter que les demandes de nouveaux répondants qui choisissent de former un G5 peuvent être plus longues à traiter que s’ils utilisaient d’autres options. Nous encourageons donc les Canadiens qui souhaitent participer au parrainage de réfugiés de communiquer avec un SEP reconnu;
  • Les répondants communautaires (RC) – Il s’agit d’organisations, d’associations ou de sociétés qui cherchent à parrainer un réfugié. Ici aussi, veuillez noter que les demandes de nouveaux répondants qui choisissent d’utiliser cette avenue peuvent être plus longues à traiter que s’ils utilisaient d’autres options. Nous encourageons donc les Canadiens qui souhaitent participer au parrainage de réfugiés de communiquer avec un SEP reconnu.

Répondants au Québec : Le Québec applique son propre processus de parrainage de réfugiés. Renseignez-vous sur la marche à suivre pour parrainer un réfugié au Québec.

Le parrainage en général

Les répondants de réfugiés acceptent de leur procurer des soins, de l’hébergement, une aide à l’établissement et du soutien. Habituellement, la période du parrainage dure 12 mois à partir de l’arrivée du réfugié au Canada ou jusqu’à ce que ce dernier devienne autonome, selon la première occurrence. Les répondants doivent prouver qu’ils ont les moyens financiers nécessaires pour respecter les obligations associées au parrainage.

Voici les formes que prend habituellement l’aide fournie par les répondants privés :

  • payer les frais pour la nourriture, le loyer, l’installation des services publics et autres frais liés à la vie quotidienne;
  • fournir des vêtements, des meubles et d’autres articles ménagers;
  • trouver des interprètes;
  • choisir un médecin de famille et un dentiste;
  • aider à présenter une demande d’inscription au régime provincial de soins de santé;
  • inscrire les enfants à l’école et les adultes à des cours de langues;
  • présenter les nouveaux arrivants à des gens partageant les mêmes intérêts personnels;
  • expliquer le fonctionnement des services bancaires, du transport, etc.;
  • fournir une aide pour la recherche d’emploi.

Avant que leur demande puisse être acceptée, les personnes parrainées doivent subir un examen médical. Ils doivent également se soumettre à un contrôle de sécurité ou à une vérification des antécédents afin que l’on vérifie qu’ils ne présentent pas de risque pour la sécurité et la santé des Canadiens.

Le Programme mixte des réfugiés désignés par un bureau des visas

En vertu du Programme mixte des réfugiés désignés par un bureau des visas (RDBV), le Canada jumelle les réfugiés désignés pour réinstallation par certains organismes d’aiguillage, tels que le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), avec des répondants privés au Canada. Dans le cadre de ce programme, qui a été lancé en 2013, le gouvernement fédéral offre aux réfugiés un soutien fédéral au revenu pendant six mois, auxquels s’ajoutent six mois de soutien offerts par des organismes de parrainage du secteur privé. Le répondant apporte également un soutien social et affectif durant toute cette année.

À l’heure actuelle, le soutien fédéral aux réfugiés donné par l’entremise du Programme mixte des RDBV ne peut être offert qu’aux réfugiés parrainés par des SEP. Dans le cadre des changements annoncés aujourd’hui, le gouvernement du Canada élargira temporairement le Programme mixte des RDBV de façon à ce que les G5 et les RC puissent aussi avoir accès aux dossiers qui se trouvent actuellement dans l’inventaire de ce programme.

Visitez notre site Web pour en savoir plus sur la façon d’aider les réfugiés syriens et sur les programmes du Canada pour les réfugiés.



Source

Deixe uma resposta

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

:shout: 
:cool: 
:blush: 
:confident: 
:mah: 
:darkmood: 
:TT-TT: 
:sweating: 
:paranoid: 
:whisper: 
:serious-business: 
:yum: 
:innocent: 
:relief: 
:nosebleed: 
:nomnom: 
:ouch: 
:ninja: 
:eyesonfire: 
:shy: 
:no-waigif: 
:want!: 
:burnt: 
:yo!: 
:high: 
:O_O: 
:zz: 
:brzzzzz: 
:omg-: 
:bouaaaaah: 
:x_x: 
:ohnoes: 
:again: 
:ignoring: 
:leaking: 
:meaw: 
:arr: 
:snooty: 
:want: 
:tagger: 
:sick: 
:slow: 
:music: 
:zombie: 
:evilish: 
:ohu!: 
:youseemtobeserious: 
:=): 
:scared: 
:on-fire: 
:secretlaugh: 
:hidden: 
:zZgif: 
:teeth: 
:wink: 
:=B: 
:yush: 
:XD: 
:onfire: 
:dizzy: 
:kaboom: 
:in-love: 
:nosepick: 
:gangs: 
:X3: 
:kiss: 
:indi: 
:whistle: 
:drunk: 
:disapointed: 
:angry: 
:^^: 
:boo: 
:real: 
:-_-: 
:faill: 
:tastey: 
:hmm: 
:yes: 
:shocked: 
:grin: 
:huh: 
:psychotic: 
:no: 
:beaten: 
:pissedoff: