Notes d'allocution de l'honorable John McCallum, C.P., député et ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté du Canada lors d'une conférence de presse pour faire le point sur le plan du Canada de réinstaller 25 000 réfugiés syriens


Ottawa (Ontario)
Le 9 décembre 2015

Tel que prononcé

Je vous remercie et souhaite bonjour à tout le monde. J’ai quatre choses à annoncer ce matin, pas nécessairement d’importance égale, mais à souligner quand même.

Tout d’abord, hier, j’ai rencontré le chef de l’Organisation internationale pour les migrations, l’ambassadeur Bill Swing. Il s’agit d’une organisation très importante. Elle organise toute la logistique de nos processus pour les réfugiés à l’étranger, fait en sorte que tous les réfugiés qui sont désignés pour des entrevues s’y présentent, et surtout, organise le nolisement des avions que nous utilisons pour faire venir les réfugiés au Canada. Elle a ainsi accompli un travail fantastique, parce que l’opération en cours se déroule plus rapidement qu’à l’habitude, et son aide a été absolument essentielle pour nous permettre de réaliser notre travail.

Ensuite, j’aimerais vous présenter la première partie d’une séance d’information technique et vous donner quelques statistiques, après quoi les fonctionnaires qui m’accompagnent pourront vous en donner plus. Je peux vous dire qu’à l’heure actuelle, nous avons 11 932 demandes en cours de traitement. Nous avons délivré 1 451 visas de résidents permanents et – fait intéressant –, tant à Beyrouth qu’à Amman (en Jordanie), nous traitons les demandes à raison de 400 par jour. Cela totalise donc 800 cas par jour, en combinant les deux pays. Nous filons donc à une belle allure, et je crois que c’est un bon signe quant à la réalisation du travail.

Peut-être plus intéressante encore est la question des visas de sortie du Liban, car tout au long de ce processus, j’ai dit vouloir que les Canadiens participent à ce périple avec nous et vous communiquer nos points forts et nos revers, afin que vous puissiez en faire part aux Canadiens. J’ai aussi mentionné auparavant que la difficulté d’obtenir des visas de sortie du Liban représentait certainement un problème. Il y a deux jours, nous étions très inquiets à propos de ce problème, mais heureusement, le gouvernement du Liban a très bien réagi, et nous avons maintenant des visas de sortie, suffisamment certes pour les deux premiers avions qui viendront au Canada depuis cette partie du monde.

Donc, j’aimerais remercier mon collègue, monsieur Stéphane Dion et son équipe diplomatique pour leur travail. Mais j’aimerais surtout remercier le gouvernement du Liban pour son aide à l’égard de ce processus.

Ces nouvelles sont bonnes, mais je tiens à vous avertir que quelques jours comme ça ne signifient pas nécessairement que tout le parcours à venir sera parsemé de bonnes nouvelles. Par exemple, le Liban tient des élections demain, et comme nous le savons, au Canada, les choses changent parfois après les élections; nous sommes donc prudemment optimistes quant à la poursuite de ces progrès sur les visas de sortie, mais rien n’est garanti. Or, à l’heure actuelle, je remercie le gouvernement du Liban de nous aider dans ce processus.

Le troisième point que je voudrais mentionner est le caractère essentiel des centres d’aide à la réinstallation pour la réinstallation des réfugiés. Une fois que ces derniers arrivent à Montréal ou à Toronto, ils sont aiguillés vers un centre d’assistance à la réinstallation dans l’une des 36 villes qui en comptent un, et de là, ils sont installés et logés, puis commencent une vie normale au Canada. Ces centres d’aide à la réinstallation jouent un rôle crucial, et je suis heureux d’annoncer que pour faire face à cet énorme et soudain afflux de réfugiés, nous augmentons leur financement de 3,6 M$, soit 25 % de plus.

Je pense bien que cette augmentation de leur budget les aidera à offrir un accueil chaleureux à nos réfugiés, qui seront ici bientôt.

Le dernier point que je voudrais aborder concerne le Programme fédéral de santé intérimaire pour les réfugiés. Nous avions fait cette annonce auparavant, mais l’information n’a pas nécessairement été diffusée; toute la communauté médicale à l’échelle du pays n’était pas forcément au courant. Je tiens donc à insister sur le fait que nous avons entièrement restauré le Programme fédéral de santé intérimaire pour les réfugiés syriens qui se dirigeront bientôt vers le Canada. Les prestations de base, de même que des prestations complémentaires, leur seront offertes.

Ainsi, le Ministère enverra aujourd’hui un avis à la communauté médicale, aux ministres provinciaux de la Santé, pour assurer que tout le monde est conscient de cela.

Voilà. C’était les quatre points que je voulais aborder. Je peux maintenant répondre à vos questions.



Source

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

:shout: 
:cool: 
:blush: 
:confident: 
:mah: 
:darkmood: 
:TT-TT: 
:sweating: 
:paranoid: 
:whisper: 
:serious-business: 
:yum: 
:innocent: 
:relief: 
:nosebleed: 
:nomnom: 
:ouch: 
:ninja: 
:eyesonfire: 
:shy: 
:no-waigif: 
:want!: 
:burnt: 
:yo!: 
:high: 
:O_O: 
:zz: 
:brzzzzz: 
:omg-: 
:bouaaaaah: 
:x_x: 
:ohnoes: 
:again: 
:ignoring: 
:leaking: 
:meaw: 
:arr: 
:snooty: 
:want: 
:tagger: 
:sick: 
:slow: 
:music: 
:zombie: 
:evilish: 
:ohu!: 
:youseemtobeserious: 
:=): 
:scared: 
:on-fire: 
:secretlaugh: 
:hidden: 
:zZgif: 
:teeth: 
:wink: 
:=B: 
:yush: 
:XD: 
:onfire: 
:dizzy: 
:kaboom: 
:in-love: 
:nosepick: 
:gangs: 
:X3: 
:kiss: 
:indi: 
:whistle: 
:drunk: 
:disapointed: 
:angry: 
:^^: 
:boo: 
:real: 
:-_-: 
:faill: 
:tastey: 
:hmm: 
:yes: 
:shocked: 
:grin: 
:huh: 
:psychotic: 
:no: 
:beaten: 
:pissedoff: