Les collectivités de destination des réfugiés syriens


Les réfugiés arrivant de Syrie seront composés de réfugiés parrainés par le gouvernement (RPG), de réfugiés parrainés par le secteur privé (RPSP) et de réfugiés inscrits au Programme mixte des réfugiés désignés par un bureau des visas (RDBV). Leur destination après leur arrivée au Canada, désignée sous le nom de collectivité de destination, est déterminée en fonction de l’un de ces trois programmes.

Le gouvernement du Canada travaille avec les provinces, les territoires, les municipalités, la communauté de parrainage de réfugiés, les organismes d’établissement et d’autres intervenants afin de veiller à ce que les réfugiés syriens soient aiguillés vers des collectivités appropriées.

Réfugiés pris en charge par le gouvernement

La collectivité de destination d’un RPG est déterminée par le Centre de jumelage d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC). La priorité du Centre est de trouver une collectivité qui permettra aux réfugiés d’obtenir des services par l’entremise d’un réseau d’aide qui pourra les aider à s’adapter à la vie au Canada.

Le processus de jumelage avec les collectivités commence par la collaboration du Centre de jumelage avec nos bureaux des visas à l’étranger pour en apprendre davantage sur le profil et les besoins particuliers de chaque RPG qui a été admis pour la réinstallation au Canada.

Le Canada finance des organisations dans le cadre du Programme d’aide à la réinstallation (PAR) pour fournir immédiatement des services de soutien essentiels aux réfugiés dès leur arrivée au Canada en vue de les aider à s’établir et à s’intégrer à la vie au Canada.

Le PAR est un programme national à l’intention des RPG. Le Québec reçoit des fonds distincts dans le cadre de l’Accord Canada-Québec pour fournir des services semblables aux réfugiés admissibles destinés à s’établir dans cette province. Actuellement, des fournisseurs de services du PAR sont en place dans 36 villes à l’échelle du Canada, dont 13 au Québec.

En étroite collaboration avec les bureaux régionaux et locaux d’IRCC, le Centre de jumelage détermine les villes qui sont les mieux équipées pour répondre aux besoins de chaque réfugié. Les collectivités de destination sont choisies en tenant compte, entre autres, des facteurs suivants :

  • l’emplacement de membres de la famille ou de connaissances confirmés au Canada;
  • la disponibilité des services pour répondre aux besoins spéciaux en réinstallation et de nature médicale, comme du counseling traumatologique;
  • les communautés ethniques, culturelles et religieuses dans la région;
  • la capacité de la collectivité en fonction des ressources disponibles;
  • d’autres facteurs tels que la langue, la profession et la configuration familiale.

Une fois la ville de destination désignée, le Centre de jumelage en informe le bureau des visas concerné, après quoi l’Organisation internationale pour les migrations s’occupe des préparatifs de voyage pour le réfugié. Les derniers détails relatifs à l’arrivée sont transmis au Centre de jumelage, qui les communique au bureau local d’IRCC, aux points d’entrée, aux fournisseurs de services et au groupe de répondants (le cas échéant) pertinents afin d’aider les représentants à préparer l’arrivée du réfugié.

Les réfugiés et les résidents permanents sont installés un peu partout. Bien qu’ils soient dirigés vers l’une des 36 villes canadiennes qui disposent de services destinés particulièrement aux réfugiés, ces derniers peuvent éventuellement demeurer dans des collectivités avoisinantes. Par exemple, un réfugié qui arrive à Vancouver et y reçoit des services de réinstallation pourrait déménager dans une autre collectivité britanno-colombienne qui peut lui fournir des services d’établissement.

Réfugiés parrainés par le secteur privé

La collectivité de destination pour un RPSP est déterminée par le lien de résidence de son répondant privé. Dans le cadre de sa demande de parrainage présentée à IRCC, le répondant accepte de fournir au réfugié des soins, de l’hébergement, de l’aide et du soutien à l’établissement pendant une période d’au moins un an. Une fois la demande de parrainage approuvée, les RPSP sont aiguillés vers un large éventail de collectivités de destination petites et grandes partout au Canada, en fonction du lieu de résidence de leur répondant.

Voici les soutiens qu’un répondant privé offre généralement :

  • payer les frais pour la nourriture, le loyer, l’installation des services publics et autres frais liés à la vie quotidienne;
  • fournir les vêtements, les meubles et autres articles ménagers;
  • trouver des interprètes;
  • choisir un médecin de famille et un dentiste;
  • aider à présenter une demande d’inscription au régime provincial de soins de santé;
  • inscrire les enfants à l’école et les adultes à des cours de langues;
  • présenter les nouveaux arrivants à des gens partageant les mêmes intérêts personnels;
  • expliquer le fonctionnement des services bancaires, du transport, etc.;
  • fournir une aide pour la recherche d’emploi.

Beaucoup de réfugiés réinstallés arrivent au Canada aux prises avec des difficultés importantes alors qu’ils commencent leur nouvelle vie ici. Voici quelques-unes de ces difficultés : apprendre l’anglais ou le français, problèmes de santé immédiats, besoin d’obtenir une certification, des permis ou de faire reconnaître des titres de compétences étrangers afin de travailler dans leur domaine, manque de réseaux informels ou autres obstacles. Les répondants privés représentent un groupe de soutien immédiat pour les nouveaux arrivants ainsi qu’un réseau de contacts pour les aider à s’ajuster à la vie au Canada plus rapidement. Le promoteur offre également une année complète de soutien affectif et social.

Réfugiés inscrits au Programme mixte des réfugiés désignés par un bureau des visas (RDBV)

La collectivité de destination des RDBV est également déterminée par le lieu de résidence de leurs répondants privés. Ces réfugiés, comme les RPG, sont initialement désignés par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). Lorsque les agents des visas traitent les demandes de réfugiés présentées au titre du Programme des RPG, ils relèvent les cas qui pourraient convenir au Programme mixte des RDBV et ils rendent les renseignements des réfugiés ainsi identifiés aux répondants. Ces derniers choisissent de parrainer en particulier un réfugié ou une famille de réfugiés par l’entremise du Programme mixte des RDBV; ils font la demande de parrainage et si elle est approuvée, un jumelage est établi.

Comme pour les RPSP, les RDBV sont aiguillés vers un large éventail de collectivités de destination petites et grandes partout au Canada, en fonction du lieu de résidence de leur répondant. Pour les RDBV, le gouvernement du Canada offre jusqu’à six mois de soutien au revenu par l’intermédiaire du Programme d’aide à la réinstallation (PAR), tandis que les répondants privés fournissent six autres mois de soutien financier et jusqu’à un an de soutien social et affectif.



Source

Deixe uma resposta

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

:shout: 
:cool: 
:blush: 
:confident: 
:mah: 
:darkmood: 
:TT-TT: 
:sweating: 
:paranoid: 
:whisper: 
:serious-business: 
:yum: 
:innocent: 
:relief: 
:nosebleed: 
:nomnom: 
:ouch: 
:ninja: 
:eyesonfire: 
:shy: 
:no-waigif: 
:want!: 
:burnt: 
:yo!: 
:high: 
:O_O: 
:zz: 
:brzzzzz: 
:omg-: 
:bouaaaaah: 
:x_x: 
:ohnoes: 
:again: 
:ignoring: 
:leaking: 
:meaw: 
:arr: 
:snooty: 
:want: 
:tagger: 
:sick: 
:slow: 
:music: 
:zombie: 
:evilish: 
:ohu!: 
:youseemtobeserious: 
:=): 
:scared: 
:on-fire: 
:secretlaugh: 
:hidden: 
:zZgif: 
:teeth: 
:wink: 
:=B: 
:yush: 
:XD: 
:onfire: 
:dizzy: 
:kaboom: 
:in-love: 
:nosepick: 
:gangs: 
:X3: 
:kiss: 
:indi: 
:whistle: 
:drunk: 
:disapointed: 
:angry: 
:^^: 
:boo: 
:real: 
:-_-: 
:faill: 
:tastey: 
:hmm: 
:yes: 
:shocked: 
:grin: 
:huh: 
:psychotic: 
:no: 
:beaten: 
:pissedoff: