Les ventes au détail au Québec à la traîne


Les consommateurs québécois ont restreint leurs dépenses en juin, à tel point que la province est celle qui a connu le recul le plus marqué des ventes au pays.

Les Québécois ont dépensé 9,367 milliards $ en juin, ce qui représente une baisse de 0,8 % par rapport aux dépenses du mois de mai. Une baisse semblable a été observée en Nouvelle-Écosse, mais le recul des ventes de 74 millions $ est le plus élevé au Canada.

Statistique Canada a expliqué vendredi que le recul est surtout attribuable aux ventes plus faibles des magasins d’alimentation et des concessionnaires d’automobiles neuves.

Les ventes au détail ont aussi chuté au pays, mais dans une bien moindre mesure. Elles ont glissé de 0,1 % pour se chiffrer à 44,1 milliards $. Le recul surprend toutefois les économistes qui tablaient plutôt sur une hausse de 0,8 %.

«Les volumes de ventes au détail ont enregistré une troisième baisse en quatre mois», a souligné Krishen Rangasamy, économiste principal à la Banque Nationale. Pour l’ensemble du deuxième trimestre, les ventes au détail se sont contractées de 2,3 % en rythme annualisé, «leur pire résultat depuis le début de 2015.»

Selon M. Rangasamy, la faible création d’emplois a pu être un facteur négatif, de même que la hausse du prix de l’essence au cours du trimestre.

Les ventes ont diminué dans sept des 11 sous-secteurs. Les magasins d’alimentation ont enregistré la baisse la plus forte, soit de 1,5 %. L’agence fédérale souligne que les ventes de magasins de bière, de vin et de spiritueux ont reculé de 4,7 %. Il s’agit de la baisse mensuelle la plus marquée depuis juin 2013.

Les supermarchés et autres épiceries ont vu leurs ventes glisser de 0,9 %.

Les ventes des magasins de marchandises diverses ont fléchi de 1,5 %, et celles des marchands de matériaux de construction et de matériel de 1,9 %.

Le secteur du vêtement a aussi été affecté, avec une diminution des ventes de 1,7 %.

Parmi les hausses, on note la progression de 2 % des ventes des concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles. Les concessionnaires de véhicules neufs ont particulièrement bien fait, avec une hausse de 2,5 %. Il s’agit toutefois d’une première hausse en cinq mois.

Les magasins d’appareils électroniques et ménagers ont aussi connu un mois positif, avec une progression de 0,8 %.



Source

Deixe uma resposta

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

:shout: 
:cool: 
:blush: 
:confident: 
:mah: 
:darkmood: 
:TT-TT: 
:sweating: 
:paranoid: 
:whisper: 
:serious-business: 
:yum: 
:innocent: 
:relief: 
:nosebleed: 
:nomnom: 
:ouch: 
:ninja: 
:eyesonfire: 
:shy: 
:no-waigif: 
:want!: 
:burnt: 
:yo!: 
:high: 
:O_O: 
:zz: 
:brzzzzz: 
:omg-: 
:bouaaaaah: 
:x_x: 
:ohnoes: 
:again: 
:ignoring: 
:leaking: 
:meaw: 
:arr: 
:snooty: 
:want: 
:tagger: 
:sick: 
:slow: 
:music: 
:zombie: 
:evilish: 
:ohu!: 
:youseemtobeserious: 
:=): 
:scared: 
:on-fire: 
:secretlaugh: 
:hidden: 
:zZgif: 
:teeth: 
:wink: 
:=B: 
:yush: 
:XD: 
:onfire: 
:dizzy: 
:kaboom: 
:in-love: 
:nosepick: 
:gangs: 
:X3: 
:kiss: 
:indi: 
:whistle: 
:drunk: 
:disapointed: 
:angry: 
:^^: 
:boo: 
:real: 
:-_-: 
:faill: 
:tastey: 
:hmm: 
:yes: 
:shocked: 
:grin: 
:huh: 
:psychotic: 
:no: 
:beaten: 
:pissedoff: