Les effets néfastes du cellulaire sur le corps (vidéo)


Selon de récentes estimations, un tiers de la population mondiale sera détenteur d’un téléphone intelligent d’ici 2017, soit 2,6 milliards d’utilisateurs. En moyenne, les utilisateurs passeraient pas moins de 4,7 heures par jour sur leur appareil, mais cette utilisation n’est pas sans conséquence sur notre corps.

Depuis plusieurs années, les scientifiques se penchent en effet sur l’impact des téléphones sur l’être humain. Ils ont mis en évidence des tendances et effets non négligeables.

Douleurs à la nuque et myopie

Plusieurs rapports l’ont démontré: l’utilisation excessive des téléphones a conduit à une augmentation de l’incidence de certaines douleurs, comme la tendinite du pouce favorisée par l’envoi important de SMS au quotidien. Depuis quelques années, les médecins ont aussi observé une augmentation des douleurs cervicales – appelé «text-neck». Il apparait à cause de la mauvaise posture que l’on adopte naturellement lorsqu’on consulte son téléphone. Trop sollicitée, la nuque devient la proie à des tensions ou des contractures qui peuvent être très douloureuses.

Les conséquences de l’utilisation de cet appareil ne s’arrêtent pas aux articulations et muscles. Comme tous les écrans qui se multiplient dans notre quotidien, les téléphones intelligents affectent également la vue. Un usage excessif peut ainsi impacter le cristallin de l’oeil et au final favoriser la myopie. Dans les années 1970, environ un quart de la population était atteint de ce problème, contre quasiment la moitié aujourd’hui.

Un impact sur le cerveau

D’après certains scientifiques, le cerveau serait aussi concerné. Une expérience menée en 2008 par des chercheurs australiens a montré que le champ électromagnétique émis par un téléphone était associé à une augmentation de l’intensité des ondes alpha dans le cerveau. Ces ondes cérébrales sont communément associées à des phases de relaxation ou d’éveil calme. Le téléphone aurait un impact sur le fonctionnement cérébral.

Des chercheurs britanniques sont arrivés à une conclusion similaire. Néanmoins, cela ne veut pas forcément dire que le téléphone est dangereux pour le cerveau. En réalité, le sujet suscite encore un vif débat.

Enfin, une autre conséquence largement démontrée concerne nos nuits. Du fait des écrans bleus, une utilisation trop tardive affecte directement l’endormissement et le sommeil en général.



Source

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

:shout: 
:cool: 
:blush: 
:confident: 
:mah: 
:darkmood: 
:TT-TT: 
:sweating: 
:paranoid: 
:whisper: 
:serious-business: 
:yum: 
:innocent: 
:relief: 
:nosebleed: 
:nomnom: 
:ouch: 
:ninja: 
:eyesonfire: 
:shy: 
:no-waigif: 
:want!: 
:burnt: 
:yo!: 
:high: 
:O_O: 
:zz: 
:brzzzzz: 
:omg-: 
:bouaaaaah: 
:x_x: 
:ohnoes: 
:again: 
:ignoring: 
:leaking: 
:meaw: 
:arr: 
:snooty: 
:want: 
:tagger: 
:sick: 
:slow: 
:music: 
:zombie: 
:evilish: 
:ohu!: 
:youseemtobeserious: 
:=): 
:scared: 
:on-fire: 
:secretlaugh: 
:hidden: 
:zZgif: 
:teeth: 
:wink: 
:=B: 
:yush: 
:XD: 
:onfire: 
:dizzy: 
:kaboom: 
:in-love: 
:nosepick: 
:gangs: 
:X3: 
:kiss: 
:indi: 
:whistle: 
:drunk: 
:disapointed: 
:angry: 
:^^: 
:boo: 
:real: 
:-_-: 
:faill: 
:tastey: 
:hmm: 
:yes: 
:shocked: 
:grin: 
:huh: 
:psychotic: 
:no: 
:beaten: 
:pissedoff: