Légère hausse du prix du lait


VICTORIAVILLE – La Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec vient de permettre aux transformateurs laitiers de hausser le prix du lait au détail.

À compter du 1er février 2016, le prix augmentera de 3 cents pour un litre de lait contenant 3,25 % de matières grasses. On pourra acheter ce litre à un prix variant entre 1,74 $ et 1,89 $ dans les commerces de détail. Pour le format de quatre litres en sac de plastique, à 3,25 % de matières grasses, il en coûtera entre 6,58 $ et 7,18 $.

Cependant, le lait moins gras, moins dispendieux qu’un lait à 3,25 %, augmentera également d’environ 3 cents.

Par contre, certaines régions éloignées verront un prix plus élevé. Par exemple, sur la Côte-Nord, le prix d’un litre de lait à 3,25 % a été fixé entre 2,01 $ à 2,16 $.

Le Québec est la seule province au Canada à réglementer le prix du lait ordinaire. Ailleurs, c’est le libre marché.

Lorsqu’il est question du lait ordinaire, c’est celui vendu dans un contenant de carton sans bouchon ou en sac de plastique. Les contenants avec des bouchons, en plastique ou en bouteille de verre peuvent être vendus sans aucune limite de prix. Également, les laits de type Pure filtre, Ultralait, avec calcium, oméga 3, au chocolat, etc., ne sont pas soumis à la réglementation.

Pour déterminer les prix minimum et maximum du lait, la Régie des marchés agricoles consulte les associations de consommateurs, les détaillants, les producteurs et les transformateurs laitiers. Cette année, cette consultation a débuté en juin.

Les agriculteurs

François Dumontier, directeur des communications à la Fédération des producteurs de lait, a tenu à spécifier que les éleveurs auront droit en 2016 à une hausse de 1,51 % pour tout le lait vendu, que ce soit pour la consommation ou la transformation en fromage, yogourt, crème glacée, etc.

«Le coût de production l’an dernier a monté de 3,11 %, a-t-il ajouté. Le prix du lait de consommation et le montant reçu par nos producteurs ont peu d’incidence sur le prix de détail».

Le prix du lait payé aux agriculteurs est fixé par la Commission canadienne du lait après négociations avec les transformateurs de partout au Canada. En 2016, un producteur de lait au Canada touchera entre 75 et 80 cents par litre de lait. La variante provient de la composante du lait, soit la protéine et les matières grasses.

Au Québec, on compte 5856 fermes laitières qui mettent en marché 2,9 milliards de litres de lait par année. Pour transporter le lait des fermes aux 90 usines de transformation, il faut 261 camions-citernes qui parcourent la province chaque jour. Une bonne vache laitière produit en moyenne 10 000 litres de lait dans une année.



Source

Deixe uma resposta

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

:shout: 
:cool: 
:blush: 
:confident: 
:mah: 
:darkmood: 
:TT-TT: 
:sweating: 
:paranoid: 
:whisper: 
:serious-business: 
:yum: 
:innocent: 
:relief: 
:nosebleed: 
:nomnom: 
:ouch: 
:ninja: 
:eyesonfire: 
:shy: 
:no-waigif: 
:want!: 
:burnt: 
:yo!: 
:high: 
:O_O: 
:zz: 
:brzzzzz: 
:omg-: 
:bouaaaaah: 
:x_x: 
:ohnoes: 
:again: 
:ignoring: 
:leaking: 
:meaw: 
:arr: 
:snooty: 
:want: 
:tagger: 
:sick: 
:slow: 
:music: 
:zombie: 
:evilish: 
:ohu!: 
:youseemtobeserious: 
:=): 
:scared: 
:on-fire: 
:secretlaugh: 
:hidden: 
:zZgif: 
:teeth: 
:wink: 
:=B: 
:yush: 
:XD: 
:onfire: 
:dizzy: 
:kaboom: 
:in-love: 
:nosepick: 
:gangs: 
:X3: 
:kiss: 
:indi: 
:whistle: 
:drunk: 
:disapointed: 
:angry: 
:^^: 
:boo: 
:real: 
:-_-: 
:faill: 
:tastey: 
:hmm: 
:yes: 
:shocked: 
:grin: 
:huh: 
:psychotic: 
:no: 
:beaten: 
:pissedoff: