Les diffuseurs favorables à la décision du CRTC


MONTRÉAL – Les groupes médiatiques accueillent bien la décision du CRTC d’accorder une flexibilité financière aux diffuseurs privés pour les aider à financer leur programmation locale. Certains d’entre eux ont commenté le geste de l’organisme fédéral, jeudi.

Dans un commentaire envoyé à l’Agence QMI, Martin Tremblay, porte-parole de Québecor, l’actionnaire de contrôle du réseau TVA, a indiqué que l’entreprise accueille favorablement la décision du CRTC.

«Nous considérons qu’il s’agit d’un pas dans la bonne direction. Par cette décision, le CRTC accorde une certaine flexibilité aux télédiffuseurs privés qui font face à de sérieux enjeux de rentabilité», a affirmé M. Tremblay.

La décision de l’organisme fédéral concerne également Bell Media, Rogers et Corus Entertainment, qui possèdent aussi des chaînes de télévision généralistes, dans plusieurs régions du pays.

Le CRTC a annoncé mercredi que les grands diffuseurs privés auront le loisir d’équilibrer les ressources entre leurs stations locales généralistes et leurs télévisions communautaires. Ils pourront avoir accès à des budgets de 67 millions $, qui étaient déjà dans le système, à condition de ne pas fermer de stations.

Nouvelles locales

Le Conseil a aussi annoncé la création d’un fonds de 23 millions $ pour financer les nouvelles locales de groupe indépendants, comme V, RNC Media et Inter-Rives.

«Nous continuons de croire en un service de télévision communautaire pertinent et implanté localement. Nous tenons ainsi à réitérer notre volonté de soutenir le développement de MAtv, à Montréal et ailleurs au Québec», a ajouté Martin Tremblay dans son courriel.

Bell et Rogers ont également réagi à la sortie du CRTC. Dans un courriel envoyé au média The Wire Report, la porte-parole de Rogers, Heather Robinson, a dit que l’entreprise ontarienne est satisfaite de la flexibilité proposée par le CRTC pour soutenir les chaînes de télévision et améliorer la programmation.

«La décision reconnaît l’importance de la programmation communautaire et le rôle joué par Rogers et d’autres fournisseurs de câble en tant que gardiens de ce service essentiel pour les Canadiens. Nous sommes optimistes face à cette décision qui nous aidera à soutenir les bulletins de nouvelles», a commenté Mme Robinson.

Chez Bell Media, on accueille aussi favorablement la décision du Conseil. «Le CRTC reconnaît la valeur des nouvelles locales et les défis financiers importants auxquels sont confrontés les radiodiffuseurs privés dans la prestation de ces services», a commenté Matthew Garrow, porte-parole de Bell Media, également à The Wire Report. 



Source

Deixe uma resposta

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

:shout: 
:cool: 
:blush: 
:confident: 
:mah: 
:darkmood: 
:TT-TT: 
:sweating: 
:paranoid: 
:whisper: 
:serious-business: 
:yum: 
:innocent: 
:relief: 
:nosebleed: 
:nomnom: 
:ouch: 
:ninja: 
:eyesonfire: 
:shy: 
:no-waigif: 
:want!: 
:burnt: 
:yo!: 
:high: 
:O_O: 
:zz: 
:brzzzzz: 
:omg-: 
:bouaaaaah: 
:x_x: 
:ohnoes: 
:again: 
:ignoring: 
:leaking: 
:meaw: 
:arr: 
:snooty: 
:want: 
:tagger: 
:sick: 
:slow: 
:music: 
:zombie: 
:evilish: 
:ohu!: 
:youseemtobeserious: 
:=): 
:scared: 
:on-fire: 
:secretlaugh: 
:hidden: 
:zZgif: 
:teeth: 
:wink: 
:=B: 
:yush: 
:XD: 
:onfire: 
:dizzy: 
:kaboom: 
:in-love: 
:nosepick: 
:gangs: 
:X3: 
:kiss: 
:indi: 
:whistle: 
:drunk: 
:disapointed: 
:angry: 
:^^: 
:boo: 
:real: 
:-_-: 
:faill: 
:tastey: 
:hmm: 
:yes: 
:shocked: 
:grin: 
:huh: 
:psychotic: 
:no: 
:beaten: 
:pissedoff: