Les Canadiens grands amateurs de boissons sucrées


Même si la consommation de boissons sucrées a diminué au pays depuis 5 ans, les Canadiens demeurent parmi ceux qui en boivent le plus au monde, selon une étude de l’Université Laval présentée mardi.

En moyenne, chaque Canadien consomme 88,1 litres par année de boissons gazeuses, de jus contenant du sucre ajouté, de boissons énergisantes et des boissons pour sportifs, d’après le Baromètre mondial des ventes de boissons sucrées de la Chaire internationale sur le risque cardiométabolique (ICCR).

Le Canada vient au dixième rang des pays où on consomme le plus de litres par habitant (LPH) de boissons sucrées. Le Mexique (146,5 LPH), le Chili (143,8 LPH) et les États-Unis (125,9 LPH) sont les trois pays où cette consommation est la plus répandue.

Toutefois, le nombre de litres de boissons sucrés bus au Canada a diminué depuis cinq ans.
En moyenne, les Canadiens ont bu 10,3 litres de boissons sucrées par habitant de moins en 2015 par rapport à 2010. Le Canada est donc en septième position au monde pour la plus forte baisse de consommation. Des pays européens comme le Portugal, la Grèce ou la Croatie ont notamment connu des diminutions plus marquées.

«Au Canada, certaines tendances sont encourageantes, mais nous devons rester vigilants, en particulier en ce qui concerne les boissons énergisantes et les consommateurs chroniques de boissons sucrées », a affirmé le Dr Jean-Pierre Després, directeur scientifique de l’ICCR, par communiqué.

En effet, même s’il y a moins de boissons sucrées ingurgitées au pays, les ventes de boissons énergisantes ont augmenté de 38 % au Canada de 2010 à 2015.

Pays en développement

Au niveau mondial, les ventes de boissons sucrées ont augmenté dans la plupart des pays émergents, particulièrement en Arabie saoudite, au Vietnam et en Géorgie.

«La hausse spectaculaire des ventes de boissons sucrées dans les pays en développement est préoccupante», a affirmé le Dr Benoit Arsenault, professeur adjoint à la Faculté de médecine de l’Université Laval et chercheur à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec – Université Laval.

Il précise que la «surconsommation de boissons sucrées est associée à plusieurs problèmes de santé tels que l’obésité abdominale et des concentrations élevées de lipides sanguins, ainsi qu’à un risque accru de développer un diabète de type 2».

Au bas de l’échelle, on trouve l’Inde avec une consommation de 4,5 litres par habitant, le Kenya avec 4,7 LPH et le Pakistan avec 8,3 LPH.



Source

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

:shout: 
:cool: 
:blush: 
:confident: 
:mah: 
:darkmood: 
:TT-TT: 
:sweating: 
:paranoid: 
:whisper: 
:serious-business: 
:yum: 
:innocent: 
:relief: 
:nosebleed: 
:nomnom: 
:ouch: 
:ninja: 
:eyesonfire: 
:shy: 
:no-waigif: 
:want!: 
:burnt: 
:yo!: 
:high: 
:O_O: 
:zz: 
:brzzzzz: 
:omg-: 
:bouaaaaah: 
:x_x: 
:ohnoes: 
:again: 
:ignoring: 
:leaking: 
:meaw: 
:arr: 
:snooty: 
:want: 
:tagger: 
:sick: 
:slow: 
:music: 
:zombie: 
:evilish: 
:ohu!: 
:youseemtobeserious: 
:=): 
:scared: 
:on-fire: 
:secretlaugh: 
:hidden: 
:zZgif: 
:teeth: 
:wink: 
:=B: 
:yush: 
:XD: 
:onfire: 
:dizzy: 
:kaboom: 
:in-love: 
:nosepick: 
:gangs: 
:X3: 
:kiss: 
:indi: 
:whistle: 
:drunk: 
:disapointed: 
:angry: 
:^^: 
:boo: 
:real: 
:-_-: 
:faill: 
:tastey: 
:hmm: 
:yes: 
:shocked: 
:grin: 
:huh: 
:psychotic: 
:no: 
:beaten: 
:pissedoff: