Le soja, bon pour la fertilité?


Des chercheurs de l’Université d’Harvard affirment que les aliments au soja peuvent protéger le système reproducteur contre les effets du composé chimique bisphénol A (BPA).

Le BPA se trouve dans certains produits de consommation en plastique et dans le revêtement de certains aliments en conserve. Il est depuis longtemps désigné comme lié aux problèmes de procréation. Il perturbe l’implantation de l’ovule fécondé dans l’utérus et peut également imiter l’œstrogène dans le corps. 

Le soja pourrait néamoins être porteur d’une bonne nouvelle. «Les résultats étaient en fait ce que nous nous attendions à trouver, a expliqué à Reuters l’auteur principal de l’étude, le Dr Jorge Chavarro. Les chercheurs sont partis d’une expérience précédente effectuée sur des rongeurs, qui prouvait déjà que le soja pouvait compenser ou réduire les effets du BPA.

«Nous voulions faire un suivi sur les résultats de deux modèles expérimentaux chez les rongeurs où deux groupes indépendants ont constaté que certains des effets néfastes du BPA sur la reproduction étaient évités en plaçant la souris sous un régime alimentaire à base de soja, a détaillé le Dr Chavarro. Nous voulions voir si une interaction similaire avait eu lieu chez les humains.»

Pour l’étude, les chercheurs ont examiné 239 femmes qui ont subi des fécondations in vitro entre 2007 et 2012. Près de 75 % d’entre elles ont consommé des aliments à base de soja (y compris du tofu, des burgers de soja et de la soupe miso). Leur consommation variait entre moins d’une fois par mois et deux fois par jour.

Chacune a rempli un questionnaire sur son alimentation et a donné des échantillons d’urine avant le prélèvement des ovocytes.

Les scientifiques ont constaté que les femmes qui mangeaient du soja ne voyaient pas leur fertilité affectée, même si les niveaux de BPA dans les urines augmentaient. Cependant, pour celles qui ne consommaient pas de produit à base de soja, plus les niveaux de BPA augmentaient plus les taux d’implantation de l’ovule fécondé, de grossesse et de naissance vivante étaient faibles.

«Nous avons encore besoin d’évaluer s’il en est de même pour les couples qui essaient de concevoir sans aide médicale ou si les risques s’étendent à la santé des enfants», a déclaré le Dr Chavarro.



Source

Deixe uma resposta

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

:shout: 
:cool: 
:blush: 
:confident: 
:mah: 
:darkmood: 
:TT-TT: 
:sweating: 
:paranoid: 
:whisper: 
:serious-business: 
:yum: 
:innocent: 
:relief: 
:nosebleed: 
:nomnom: 
:ouch: 
:ninja: 
:eyesonfire: 
:shy: 
:no-waigif: 
:want!: 
:burnt: 
:yo!: 
:high: 
:O_O: 
:zz: 
:brzzzzz: 
:omg-: 
:bouaaaaah: 
:x_x: 
:ohnoes: 
:again: 
:ignoring: 
:leaking: 
:meaw: 
:arr: 
:snooty: 
:want: 
:tagger: 
:sick: 
:slow: 
:music: 
:zombie: 
:evilish: 
:ohu!: 
:youseemtobeserious: 
:=): 
:scared: 
:on-fire: 
:secretlaugh: 
:hidden: 
:zZgif: 
:teeth: 
:wink: 
:=B: 
:yush: 
:XD: 
:onfire: 
:dizzy: 
:kaboom: 
:in-love: 
:nosepick: 
:gangs: 
:X3: 
:kiss: 
:indi: 
:whistle: 
:drunk: 
:disapointed: 
:angry: 
:^^: 
:boo: 
:real: 
:-_-: 
:faill: 
:tastey: 
:hmm: 
:yes: 
:shocked: 
:grin: 
:huh: 
:psychotic: 
:no: 
:beaten: 
:pissedoff: