Le président qui a commencé dans la cuisine


Dans les années 1970, John Betts faisait griller des pains dans la cuisine d’un restaurant McDonald’s de Southampton, dans l’État de New York. L’Américain d’origine était loin de se douter qu’il serait le grand patron de la chaîne au Canada plusieurs années plus tard.

John Betts est président et chef de la direction de McDonald’s Canada depuis 2008. Il doit voir aux plus grandes transformations de la chaîne au Québec et ailleurs au pays.

La chaîne de restauration rapide va investir environ 350 millions $, soit 250 000 $ par succursale et en partenariat avec ses franchisés, pour mettre la table au McDo du 21e siècle.

Les mets à la carte, le service aux tables et les McCafés, indépendants des restos traditionnels, font partie des grands changements annoncés l’automne dernier. Le géant de la restauration projette aussi d’ouvrir de nouveaux établissements.

Le patron canadien de la chaîne, John Betts, qui travaille pour l’entreprise depuis 45 ans, a rencontré la chaîne Argent de TVA dans un restaurant montréalais pour discuter de son plan d’affaires.

Dans certains restaurants, le client peut maintenant personnaliser son sandwich, en choisissant parmi 30 ingrédients sur une borne de commandes. Pourquoi avoir lancé Créez à votre goût?

«La personnalisation est très importante de nos jours. On veut personnaliser son iPhone, son iPad et même sa nourriture. On a choisi cette stratégie au Canada pour attirer les jeunes qui ont grandi avec l’électronique. Mais nous savons que les baby-boomers et les aînés aiment aussi la variété. Créez à votre goût permet notamment de choisir son pain et son fromage. On propose aussi des jalapenos. Une équipe est dédiée à ces commandes en cuisine, des hôtes expliquent le fonctionnement des bornes et font le service aux tables. On va créer 15 000 emplois en marge de ce projet, qui sera déployé partout au Canada dès cette année.»

Vous réaménagez les restaurants en marge de l’implantation des bornes de commandes.

«Nous changeons les comptoirs pour proposer une section de commandes et une aire de réception des commandes. On ajoute un présentoir à pâtisseries et avec les bornes on offre le service aux tables. L’objectif dans les prochains mois est d’offrir du service aux tables à tous les clients qui viennent dans nos restaurants, pas seulement à ceux qui commandent avec les bornes.»

Votre menu est maintenant très diversifié. En plus des hamburgers et des frites, McDonald’s offre des mets santé. Pourquoi un tel virage?

«La majorité de nos clients commandent nos mets traditionnels. Mais avec le menu santé, nous accueillons des clients supplémentaires qui apprécient de pouvoir manger autre chose, une salade ou un smoothie, par exemple. Aujourd’hui, c’est essentiel d’avoir des produits santé sur le menu.»

Est-ce que le marché canadien pourrait absorber des succursales supplémentaires?

«Il y a encore des opportunités. L’an dernier, nous avons ouvert 23 restaurants après avoir passé quelques années à moderniser nos restaurants et notre menu. On sait que nous pouvons en construire encore beaucoup. Les Canadiens sont très emballés des McCafés indépendants – concurrents directs de Starbucks et Tim Hortons – que nous avons lancés à Toronto en marge de notre offensive dans le café, avec l’espresso, dans les restaurants et en épicerie. On sert des pâtisseries et des sandwiches frais. Les deux établissements sont les premiers ouverts en Amérique du Nord.»

Est-ce que vous allez importer au Canada le all-day breakfast populaire aux États-Unis?

«La formule a été testée aux États-Unis. Nous surveillons l’évolution du concept, car il intéresse beaucoup de monde. Par contre, au Canada, les ventes de déjeuners progressent plus rapidement que n’importe où dans le monde. Nous avons plus que doublé le chiffre d’affaires du segment au cours des dernières années.»

Biographie

John Betts est président et chef de la direction de McDonald’s Canada depuis 2008. L’Américain a amorcé sa carrière au sein du géant de la restauration, en 1970. Par la suite, M. Betts a occupé plusieurs postes dans l’exploitation, le service, la formation et les achats. Aujourd’hui, le dirigeant supervise un réseau employant plus de 80 000 personnes au pays.




Source

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

:shout: 
:cool: 
:blush: 
:confident: 
:mah: 
:darkmood: 
:TT-TT: 
:sweating: 
:paranoid: 
:whisper: 
:serious-business: 
:yum: 
:innocent: 
:relief: 
:nosebleed: 
:nomnom: 
:ouch: 
:ninja: 
:eyesonfire: 
:shy: 
:no-waigif: 
:want!: 
:burnt: 
:yo!: 
:high: 
:O_O: 
:zz: 
:brzzzzz: 
:omg-: 
:bouaaaaah: 
:x_x: 
:ohnoes: 
:again: 
:ignoring: 
:leaking: 
:meaw: 
:arr: 
:snooty: 
:want: 
:tagger: 
:sick: 
:slow: 
:music: 
:zombie: 
:evilish: 
:ohu!: 
:youseemtobeserious: 
:=): 
:scared: 
:on-fire: 
:secretlaugh: 
:hidden: 
:zZgif: 
:teeth: 
:wink: 
:=B: 
:yush: 
:XD: 
:onfire: 
:dizzy: 
:kaboom: 
:in-love: 
:nosepick: 
:gangs: 
:X3: 
:kiss: 
:indi: 
:whistle: 
:drunk: 
:disapointed: 
:angry: 
:^^: 
:boo: 
:real: 
:-_-: 
:faill: 
:tastey: 
:hmm: 
:yes: 
:shocked: 
:grin: 
:huh: 
:psychotic: 
:no: 
:beaten: 
:pissedoff: