La patate augmente-t-elle le risque de diabète?


Selon une étude publiée dans la revue Diabete cares, consommer beaucoup de pommes de terre sous toutes ses formes – frites, à l’eau ou encore sautées – augmenterait le risque de contracter un diabète de type 2.

Le diabète de type 2 est une maladie caractérisée par une hyperglycémie chronique, c’est-à-dire par un taux trop élevé de sucre dans le sang. Cette maladie survient généralement chez les adultes avançant en âge, et touche davantage les personnes obèses ou ayant un surplus de poids.

Les chercheurs japonais du centre de cancérologie et de prévention des maladies cardiovasculaires d’Osaka ont mené l’étude. Pour établir le lien entre consommation de pomme de terre et diabète de type 2, le Dr Isao Muraki et ses collègues ont évalué les données de trois études précédentes, réalisées entre 1984 et 2010.

Interrogés par le biais d’un questionnaire, des professionnels de santé ne présentant aucun antécédent cardiovasculaire, de diabète ou de cancer – 70 773 femmes entre 1984-2010, 87 739 femmes entre 1991-2011, et 40 669 hommes entre 1986-2010 – ont indiqué la fréquence à laquelle ils consommaient des pommes de terre sur toute la période.

Les amateurs de frites, les plus à risque

Ils ont passé des tests tous les 4 ans. Au cours de ce suivi, les chercheurs ont identifié 15 362 nouveaux cas de diabète de type 2.

En prenant en compte les facteurs de mode de vie, de régime alimentaire et démographiques, l’étude a révélé un risque de diabète de type 2 plus élevé chez les participants qui avaient mangé davantage de pommes de terre, quelle que soit sa forme (frites, à l’eau, sautées ou en purée). Le ratio de risque calculé était de 1,07 pour deux à quatre portions par semaine et 1,33 pour sept ou plus, comparé à moins de 1 moins pour une prise par semaine.

Les amateurs de frites sont les plus à risque, avec un ration de 1,19 pour 3 portions consommées par semaine, contre 1,04 pour les versions à l’eau ou en purée.

Pour remplacer les pommes de terre, les chercheurs préconisent la consommation de céréales complètes, associées à un risque moins élevé de développer un diabète de type 2. Le mieux est de diversifier ces sources de glucides avec par exemple du riz complet, du sarrasin ou des pâtes complètes.



Source

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

:shout: 
:cool: 
:blush: 
:confident: 
:mah: 
:darkmood: 
:TT-TT: 
:sweating: 
:paranoid: 
:whisper: 
:serious-business: 
:yum: 
:innocent: 
:relief: 
:nosebleed: 
:nomnom: 
:ouch: 
:ninja: 
:eyesonfire: 
:shy: 
:no-waigif: 
:want!: 
:burnt: 
:yo!: 
:high: 
:O_O: 
:zz: 
:brzzzzz: 
:omg-: 
:bouaaaaah: 
:x_x: 
:ohnoes: 
:again: 
:ignoring: 
:leaking: 
:meaw: 
:arr: 
:snooty: 
:want: 
:tagger: 
:sick: 
:slow: 
:music: 
:zombie: 
:evilish: 
:ohu!: 
:youseemtobeserious: 
:=): 
:scared: 
:on-fire: 
:secretlaugh: 
:hidden: 
:zZgif: 
:teeth: 
:wink: 
:=B: 
:yush: 
:XD: 
:onfire: 
:dizzy: 
:kaboom: 
:in-love: 
:nosepick: 
:gangs: 
:X3: 
:kiss: 
:indi: 
:whistle: 
:drunk: 
:disapointed: 
:angry: 
:^^: 
:boo: 
:real: 
:-_-: 
:faill: 
:tastey: 
:hmm: 
:yes: 
:shocked: 
:grin: 
:huh: 
:psychotic: 
:no: 
:beaten: 
:pissedoff: