Guerre de prix en supermarchés: loin d'être sûr


MONTRÉAL – L’offensive de réduction des prix de 8500 produits en épicerie, que lanceront jeudi les supermarchés IGA, ne convainc pas tout le monde. Des experts du marché de l’alimentation doutent que les consommateurs assistent au début d’une guerre de prix entre les chaînes Sobeys, METRO et Provigo.

«On s’attaque à attirer la clientèle dans le centre des magasins plutôt que de les garder en périphérie (NDLR: les allées de fruits, légumes, viandes, poissons et pains) où les baisses de prix sont exclus. C’est une stratégie de Sobeys pour consolider sa position sur son marché québécois», a expliqué le professeur Sylvain Charlebois.

Celui qui est également co-directeur de l’Institut de l’alimentation de l’université de Guelph a ajouté que la chaîne d’alimentation rencontre d’importantes difficultés dans l’Ouest canadien à la suite de l’acquisition de la chaîne Safeway et qu’elle a besoin d’une clientèle loyale.

«Sobeys n’avait pas le choix de trouver une autre manière d’attirer la clientèle, après la fin des items gratuits, a souligné Yan Cimon, professeur en administration de l’Université Laval. Abaisser les prix des produits, c’est toujours séduisant, mais la question est de savoir si cette promotion va pouvoir durer dans le temps.»

L’universitaire estime que METRO et Provigo étudieront l’efficacité de cette stratégie pour attirer de nouveaux clients chez IGA avant de passer à l’offensive.

«La guerre de prix pourrait ne pas être aussi féroce qu’on pourrait s’y attendre, a-t-il ajouté. METRO remporte un assez beau succès avec sa promotion METRO et MOI. Les fournisseurs pourront prendre une réduction de leurs profits pour un certain temps, mais il faudra que ça se traduise par plus d’achats impulsifs chez les consommateurs.»

Un cadeau aux consommateurs

De son côté, le président-directeur général de l’Association des détaillants en alimentation, Florent Gravel, se réjouit de cette initiative des marchands IGA.

«C’est une belle récompense pour les consommateurs qui ont de la difficulté à joindre les deux bouts, estime-t-il. Prendre le temps de réfléchir à une manière d’aider la classe moyenne, c’est une belle intention qui devrait leur rapporter.»

À son avis, cette stratégie accentue la pression sur les concurrents METRO et Provigo qui seront placés devant deux choix.

«Ils vont attendre et regarder aller la situation, a-t-il précisé. Si ça fonctionne bien pour IGA, c’est certain qu’ils vont réagir. Mais toute offensive sera bien réfléchie, car ils sont aux prises avec une faible marge de profits de 1 % à 2 %. Si ça ne fonctionne pas, on va assister à l’entrée de marchands en situation précaire.»



Source

Deixe uma resposta

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

:shout: 
:cool: 
:blush: 
:confident: 
:mah: 
:darkmood: 
:TT-TT: 
:sweating: 
:paranoid: 
:whisper: 
:serious-business: 
:yum: 
:innocent: 
:relief: 
:nosebleed: 
:nomnom: 
:ouch: 
:ninja: 
:eyesonfire: 
:shy: 
:no-waigif: 
:want!: 
:burnt: 
:yo!: 
:high: 
:O_O: 
:zz: 
:brzzzzz: 
:omg-: 
:bouaaaaah: 
:x_x: 
:ohnoes: 
:again: 
:ignoring: 
:leaking: 
:meaw: 
:arr: 
:snooty: 
:want: 
:tagger: 
:sick: 
:slow: 
:music: 
:zombie: 
:evilish: 
:ohu!: 
:youseemtobeserious: 
:=): 
:scared: 
:on-fire: 
:secretlaugh: 
:hidden: 
:zZgif: 
:teeth: 
:wink: 
:=B: 
:yush: 
:XD: 
:onfire: 
:dizzy: 
:kaboom: 
:in-love: 
:nosepick: 
:gangs: 
:X3: 
:kiss: 
:indi: 
:whistle: 
:drunk: 
:disapointed: 
:angry: 
:^^: 
:boo: 
:real: 
:-_-: 
:faill: 
:tastey: 
:hmm: 
:yes: 
:shocked: 
:grin: 
:huh: 
:psychotic: 
:no: 
:beaten: 
:pissedoff: